Himitsu Index du Forum
Himitsu
Bienvenue dans le Monde d'Himitsu, là où les secrets seront écoutés, appréciés et surtout gardés ;)
 
Himitsu Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: [Histoire]Suicide Land ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Himitsu Index du Forum -> Petits artistes et Grande imagination... Et vice-versa ! -> Quand la plume glisse...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Zarakaï
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2010
Messages: 69
Localisation: ça dépend du scénario

MessagePosté le: Sam 7 Aoû - 00:27 (2010)    Sujet du message: [Histoire]Suicide Land Répondre en citant

 
    Suicide Land...Depuis maintenant une dizaine d'années, ce parc d'attractions consistant à mettre fin à ses jours dans la joie et la bonne humeur dans des moyens plus originaux les uns que les autres fait un tabac. Le succès de ce parc n'est désormais plus dissociable de son créateur charismatique, j'ai nommé monsieur Guisou. En effet, pour prévoir que la crise internationale et le déclin environnemental plongeraient le monde dans une telle vague de dépressions et de suicides en chaine, il fallait être un génie. C'est donc à ce personnage tout à fait alléchant que nous laissons patte blanche pour nous raconter son parcours pour le moins hors du commun.


Chapitre 1 : La piscine c'est chouette...


     Ayant eu une vie tout à fait classique et par conséquent sans intérêt jusqu'à ce que ma vie rencontre la mort, je préfère vous épargner cette partie de ma vie et vous plonger directement au cœur de ce qui vous intéresse vraiment : Comment ce Monsieur Guisou a-t-il pu avoir une idée aussi farfelue que géniale ?

     Pour tout vous avouer, cette idée naquit par un bel après midi d'été 2047, qui au passage est ma saison préférée car les oiseaux ne nous emmerdent plus avec leurs piaillements incessants lors de leur migration annuelle vers les terres froides. Bref, à l'époque j'avais 16ans et mon oncle m'avait proposé de travailler dans sa piscine privée car lors de la canicule annuelle il manquait terriblement de personnel. Tout allait bien dans le meilleur des mondes, je passait ma vie à nettoyer des sanitaires sales de pollution (quelle idée de sortir dehors, je vous jure...), pendant que les riches se baignaient dans la piscine grand luxe et que mon patron tiraient à vue sur les pauvres qui passaient par là. Je n'étais pas le seul jeune à travailler à la piscine cet été là. En effet, tellement nous étions débordés mon oncle avait engagé le premier type pas trop abimé par la pollution qui s'est présenté.

     Seulement cet homme ne sera pas n'importe qui, il créera la misère de mon oncle et la fortune de ma modeste personne. Pour que vous cerniez à peu près le personnage, je me dois de vous faire une description un tant soit peu développée. Certes, le jeune homme n'avait pas subi les dégâts de la pollution contrairement à beaucoup de gens de son âge, mais la drogue et l'alcool c'était chargé de l'abimer à plus haute dose. Sa démarche était plutôt bancale et son regard vide et perdu. Comme tout homme qui s'était un jour risqué à respirer de l'air extérieur pollué et dopé aux radiations, il était bien entendu légèrement difforme mais il était beaucoup moins choquant que les pauvres que mon oncle tuait devant la porte. Bref ma description s'arrêtera là des fois que vous veniez de manger et que vous voudriez conserver votre repas bien à sa place.

     A défaut de pouvoir le décrire physiquement, je vous dirais donc simplement que son intelligence était telle que je ne crois pas avoir croiser un homme qui puisse l'égaler sur le domaine de la bêtise, bien que mon grand père m'ai parlé d'un certain président de petite taille qui sévissait jadis dans un lointain pays... Enfin bon là je m'égare, revenons à notre mouton. Étant donné les faibles capacités cérébrales de mon collègue, il travaillait uniquement dans les tâches les plus ingrates : nettoyer les toilettes et autre corvée du même acabit qu'il faisait sans rechigner.

     Mais vint le jour fatal, celui qui coûtera beaucoup à mon patron. En effet, un jour de forte affluence (il devait faire 65°), un des principaux employés fut absent. Non seulement nous dûmes courir partout mais en plus mon oncle eut l'audace de confier des tâches plus importantes au décérébré. En effet, il lui confia la tâche de commander les produits d'entretien ce qui lui semblait la tâche la plus anodine et la moins dangereuse. Cependant il avait omis un détail... En 2047, le taux d'alphabétisation était déjà inférieur à 10%. Et donc en croyant commander du chlore, notre champion intercatégorie de l'incompétence, nous a commandé un acide très puissant...

____________________________________
Chapitre 2 : La pistache... ça tache !


       Nous fûmes donc livré dès le début de l'après midi et notre « charmant » camarade a alors eu l'extrême délicatesse de verser cet acide dans l'eau. C'est là que le drame commença et que mon génie naquit. Cet acte ne fut effectivement pas sans conséquence... A peine 5 minutes après que l'acide soit versé, les personnes présentes dans l'eau étaient toutes mortes avec des brûlures aussi horribles à voir que douloureuses à supporter d'après les experts. Cependant, ce qui suivit était nettement moins prévisible (2-3 médiums étranges dont un créateur de mode excentrique l'auraient peut être prédit mais certainement pas des gens bien pensants comme vous et moi)...

       En effet, la rumeur se propagea rapidement dans toute la ville et tout le monde, même les exclus et les personnes âgées atteintes d'Alzheimer , furent bientôt au courant de cet hécatombe piscinaire. Et nombre de pauvres ne supportant plus ce monde investirent toutes leurs économies pour venir se baigner à l'acide dans notre charmante piscine. C'est à ce moment là que j'ai compris ce qui fera de moi un homme riche, respecté et fascinant (la preuve les pigeons que vous êtes avez acheté mes mémoires) qui vous écrit ces quelques lignes : nous avons tellement pourri le monde des pauvres que leur seule échappatoire est la mort. Cependant pourquoi se pendre bêtement quand on peut mourir en s'amusant, en famille ou entre amis. Toutes ces familles déchirées qui n'attendent qu'un prétexte pour se retrouver, ces personnes abandonnées qui recherchent tant de soutien, ces amis d'enfance qui crèvent d'envie de se revoir... Aidons ces gens et on amassera une fortune colossale !

       Mon oncle essaya de faire fortune avec sa piscine-fosse commune mais il fut rapidement face à un problème de taille... Effectivement, tous les médias du monde étaient venus à la piscine pour relayer cette information pour le moins étonnante aux yeux de tous. Ainsi, tout le pays puis le monde fut au courant de ce néo-business mais comme chacun sait on ne peut tuer son prochain sans conséquence. En effet, dans quel monde vivrons nous le jour où les génocides seront tolérés sans contrainte dans notre belle nation. Effectivement, tout le monde sait qu'il faut payer une licence pour ça (ou avoir l'immunité diplomatique). Or, l'établissement de mon oncle ne possédait pas cette licence, étant donné que l'activité piscinesque ne déplore pas plus de 3 morts par semaine en temps normal. Par conséquent, l'État voulant renflouer ses caisses lui fit un lourd procès et il fut obligé de donner tout ce qu'il avait : son argent, sa piscine, sa maison et même sa femme.

    Je dû donc abandonner l'entreprise familiale et j'ai alors décidé de rejoindre la ville natale où mon père m'avait acheté un appartement afin de trouver les fonds pour mettre au point ce projet fou...

________________________________________________________________________



Chapitre 3 : La mort c'est de l'argent...




     C’est donc ainsi que je fis mes grands débuts dans la ville de Cordes sur ciel… Avec pour objectif de créer un manège pour suicidaires mais pour cela il me fallait 2 choses : de l’argent et la licence « Death Business » (celle dont l’absence fit tant de mal à mon oncle…). Mon objectif principal fut bien évidemment l’argent vu qu’ils attirent les gens bien placés qui me céderaient sans mal ma licence.

      Je fis donc le tour de toutes les banques mais la mésaventure de mon oncle avait fait des émules et donc le simple fait de prononcer mon nom faisait soit fuir soit rendre dingue tous les banquiers à qui je rendis visite pour obtenir un prêt. Mais je ne comptais pas me laisser abattre par des véreux en costard, après tout j’en étais un aussi !

      Et donc après 30 tentatives, 12 éjections à coups de pied par des vigiles, 2 yeux au beurre noir, une fesse rouge et l’autre bleue ainsi que 427 crachats au visage, je me résolu à changer de stratégie pour avoir de quoi m’acheter mon premier manège tout seul… A cette époque j’étais jeune et ambitieux donc rien ne m’arrêtais, et c’est ainsi que je fis tous les jobs les plus variés pour amasser un peu de cordollars. C’est comme cela que je connu les joies d’être purificateur d’air, serveur, dresseur de tapirs suédois ou encore gigolo dominateur (et oui à l’époque même sans argent j’avais un peu de succès). Mais une fois arrivé à la fin du premier mois quand je vis ce que j’avais encaissé et ce qu’il me fallait pour mon premier manège, c’est ce jour que j’ai compris que travailler ne permettait jamais de faire la moindre fortune. Je me suis alors essayé à la loterie mais une fois mon compte en banque à sec, la seule que j’ai gagné c’est la joie de rendre mon buraliste riche de mes infortunes ainsi qu'une poignée de cacahuètes que j’ai piqué lors de son pot de départ pour les Antilles (à croire que j’avais finalement pas mal d’argent).

     N’ayant plus un sou en poche comme en banque, je n’avais plus que 2 solutions : la manche ou vendre mes affaires sur internet. Etant donné l’air irrespirable, je me suis alors tourné vers la seconde solution et je fut effaré de voir que les gens étaient si radin. Ainsi, je n’avais pas encore de quoi m’acheter un dernier billet de loterie qu’il ne me restait plus que mon ordinateur, de quoi m’habiller pour au moins…une journée et l’ampoule de mon salon.

      Rongé par la faim et le désespoir, je me résolu à mettre l’ampoule en vente, c’est à partir de ce moment que la chance commença à me sourire…

     Pendant les premiers jours c’était le calme plat comme jamais (encore plus que pour la vente de ma brosse à chiottes c’est dire !) mais un jour une enchère à 2 000 cordollars fut proposée et elle eut des petites sœurs…Je me suis alors étonné en voyant les prix s’envoler, ce n’est que lorsque que j’ai vu reportage à 13h aux infos que j’ai compris pourquoi…

    [Note de l’éditeur nous avons retrouvé cet extrait pour vous : « C’est ce matin dans un petit village du Loir et Cher, connu habituellement pour son fromage de chèvre et son concours de manger de bouses fraiches, qu’un évènement incroyable s’est passé. En effet un vieil agriculteur de 87 ans a eu une drôle de surprise en voyant en vente sur internet l’ampoule qui aurait donné la mort à Claude F. . Il n’a donc pas hésité une seconde et enchérit fortement sur cette objet d’une qualité rare et désormais beaucoup suivent son modèle. Le mystérieux vendeur n’a toujours pas divulgué son identité. Demain nous verrons un merveilleux reportage sur la langouste anthropophage et sur Madame Denise dernière fabricante de gâteau aux foies cancéreux de coq serbes élevés en Xantia. »]

      Bon je vous l’accorde ce qui me choqua avant tout c’est qu’un homme de 87ans soit encore en vie mais cette nouvelle me fit bien plaisir. Et c’est donc un vieil homme (un autre celui ci est mort par strangulation après l'attaque d'un sachet de thé) qui m’acheta cette ampoule (grillée qui plus est) pour le double de l’argent qu’il me fallait. Ainsi j’ai pu me racheter mes affaires, avant de laisser libre cours à mon imagination pour que mon premier manège soit une merveille avant de le faire fabriquer…
_________________________


N'hésitez pas à faire vos critiques surtout si elles sont constructives :P
Pour la suite elle viendra quand j'aurais un manège suffisamment fun :P
_________________
J'suis qu'un rêveur professionnel
Dans ma tête c'est toujours le bordel
Des trucs qui trainent et qui s'emmêlent
Et qui font mal et qui s'enchainent


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 7 Aoû - 00:27 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
al_19th
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2010
Messages: 34
Localisation: Vangarra

MessagePosté le: Sam 7 Aoû - 00:54 (2010)    Sujet du message: [Histoire]Suicide Land Répondre en citant

j'aime beaucoup, vraiment le genre d'ambiance qui me plaît! Hâte de lire la suite, impatiente de voir à quoi va ressembler le manège ! Au boulot
_________________
" Un nouveau matin s'en vient, un matin plein d'espoir. Tous avec moi, 1,2,3! "


Revenir en haut
Miyoko
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2010
Messages: 28

MessagePosté le: Sam 7 Aoû - 01:36 (2010)    Sujet du message: [Histoire]Suicide Land Répondre en citant

Vraiment pas mal Zara ! je pense que peut-être quelques petites formulations serait à revoir mais l'idée est excellente : Mémoires + future contre-utopique = recette gagnante


J'attends la suite avec impatience vraiment !! Je veux voir à quoi va ressembler ce manège tueur


Revenir en haut
Zarakaï
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2010
Messages: 69
Localisation: ça dépend du scénario

MessagePosté le: Sam 7 Aoû - 01:44 (2010)    Sujet du message: [Histoire]Suicide Land Répondre en citant

Merci beaucoup pour vos avis \o/
_________________
J'suis qu'un rêveur professionnel
Dans ma tête c'est toujours le bordel
Des trucs qui trainent et qui s'emmêlent
Et qui font mal et qui s'enchainent


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:35 (2018)    Sujet du message: [Histoire]Suicide Land

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Himitsu Index du Forum -> Petits artistes et Grande imagination... Et vice-versa ! -> Quand la plume glisse... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com